Internat de médecine des Hôpitaux de Toulouse

DES Médecine Intensive Réanimation Toulouse

1) Les stages en rréanimation au CHU

Pour la réanimation le CHU de Toulouse compte 6 principales réanimations :
2) Les stages en réanimation en périphérie
Les Midi-Pyrénées sont une grande région et par conséquent il y a de multiples réanimations périphériques : Cahors, Rodez, Montauban, Castres, Auch, Tarbes, Foix, Albi. Les stages y sont très enrichissants et ces CH manquent de personnel médical, il y a donc des places à prendre.
3) Les stages en médecine spécialisée
Une des particularités du CHU de Toulouse est que la plupart des spécialités médicale disposent d’unités de soins intensifs. Celles-ci sont gérées par des médecins de spécialités médicales ayant pour la plupart une formation en réanimation. Parmi elles : SI neurologie, SI maladies infectieuses, SI pneumologie, SI néphrologie, SI cardiologie, SI hépato-gastrologie.

4) Les cours

Chaque terrain de stage dispense des cours de spécialité ou de réanimation. En ce qui concerne le programme officiel, étant donné le faible nombre d’interne nous sommes alliés à la région grand Sud (Montpellier, Marseille, Nice, Clermont, Lyon, Grenoble, St Etienne) avec des sessions de cours de 3 jours généralement (3-4 par an) et des ateliers de simulation très formateurs. Ces semaines de cours permettent plein de rencontres avec les MIR des autres villes avec toujours une super ambiance et des soirées de folies. Cela permet de se créer un réseau aussi avec les différents PUPH des autres villes en vue d’un inter-CHU ou pour le post-internat.

Il y a aussi généralement deux semaines de DES à Paris au siège de la SRLF avec tous les MIR de France. Encore des rencontres formidables et des soirées animées.

5) L’ambiance

L’ambiance entre MIR est cosy avec des toutes petites promo (2 internes par an) mais le groupe va grandir avec le temps. L’ambiance avec les promos d’AR est très bonne, soirées communes et terrains de stage communs. Dans la plupart des stages, l’ambiance avec les médecins MAR est bonne cependant il est vrai que certains n’ont pas accepté la réforme du DES et ne l’accueillent pas avec un bon œil. Cela reste quand même une minorité de médecins et il ne reste qu’à nous de nous faire notre place et de prouver ce qu’on vaut.

6) Les gardes

Pour les gardes, il y a un semestre à faire aux urgences du CHU (commun à toutes les spécialités toulousaine). Après ce semestre encaissé, nous participons aux gardes des services où nous passons que ce soit en réanimation ou en spécialité médicale ce qui est très formateur. Le nombre dépend donc du stage, assez élevé pour les services de réa et plus léger pour les services de médecine.

7) Le post-internat

Paragraphe difficile à faire étant donné l’absence tant au niveau local que national d’antécédents pour cette toute jeune spécialité. Cependant Toulouse offre de nombreuses opportunités avec ses nombreuses réanimations, ses soins intensifs de spécialité médical, ses nombreux CH périphériques. Il y a aussi plusieurs réa privées sur Toulouse en Clinique.

7) Contact