Internat de médecine des Hôpitaux de Toulouse

Urologie

L’Urologie à Toulouse est un gros service avec une activité importante.
Il existe trois services pour un même stage : le Post-Urgences, l’hospitalisation traditionnelle, et les soins continus.

Chacun des praticiens a globalement une spécialité (Chirurgie robotique, Chirurgie ouverte notamment la prostatectomie ouverte, Neuro-urologie, Andrologie, Transplantation rénale) permettant d’avoir une formation assez complète (seule la chirurgie du transexualisme n’est pas pratiquée).

Comment se passe les stages au CHU?

Les internes les plus jeunes sont chargés de la gestion du service et des blocs des chefs de clinique.

Les internes plus expérimentés sont affectés à 2 ou 3 séniors qui changent tous les 3 mois, il faut alors se charger de leurs malades, les assister au bloc, les assister à leurs consultations (si l’emploi du temps le permet) et tu deviens alors l’interlocuteur privilégié du chirurgien (gestion administrative et autres) et de leurs patients.

De ce fait, la charge de travail est conséquente, et les journées sont longues (non l’internat d’urologie à Toulouse n’est pas vraiment un long fleuve tranquille).
Cette organisation n’est pas figée et peut être modifié en fonction des semestres.

Tu dois être rapidement autonome dans la gestion quotidienne, et en contrepartie les chirurgiens nous laissent la main au bloc assez facilement.
De plus nous sommes assez sollicités d’un point de vu universitaire (base de données, articles…).

Il existe une bonne ambiance parmi les internes, de l’entraide, la seule condition est bien sûr la motivation et le travail !!!

Les gardes- astreintes au CHU?

La réforme va peut-être changer les choses, pour l’instant les internes d’urologie assurent une ligne d’astreinte d’urologie en permanence ainsi que des gardes de porte aux urgences les 4 premiers semestres (« urgences de porte = les consultations chirurgicales).

Comment s’organise la maquette?

La nouvelle réforme a changé les maquettes: